Un mouvement de jeunes qualifie la position de l’Union européenne de « néocolonialisme


saharamedias/Nouakchott
Mercredi 24 Décembre 2014


Un groupe de jeunes nouakchottois ont exprimé leur refus de ce qu’ils ont qualifié d’attitude néocolonialiste de la part de l’Union européenne suite à la résolution que le parlement de l’UE a prise engageant le gouvernement mauritanien à libérer Biram Ould Dah Ould Abeid et ses compagnons.


Un mouvement de jeunes qualifie la position de l’Union européenne de « néocolonialisme
Cette prise de position a été affichée, hier mardi lors d’une table ronde organisée par le Regroupement de la jeunesse démocratique sous le thème « non à l’intervention étrangère dans nos affaires intérieures ».
Au cours de cette table ronde, un exposé présenté devant un auditoire de jeunes a surtout présenté la résolution européenne comme une tentative de pression de celle-ci sur la Mauritanie pour continuer à tirer profit des richesses du pays sans contrepartie importante.
Les participants étaient unanimes sur la nécessité de se dresser, comme un seul homme derrière le président Mohamed Ould Abdel Aziz pour parer à l’offensive néocolonialiste, visant à piller les ressources du pays, soulignent ces jeunes.
 














GABONEWS APAnews