Un parti d’opposition dénoncent la répression policière contre la manifestation des jeunes de la COD


saharamedia
Mercredi 16 Mai 2012



L’Union des forces de progrès (Ufp), parti d’opposition mauritanien, a vivement condamné la répression policière qui s’est abattue sur les jeunes de la COD (Coordination de l’opposition démocratique) qui ont manifesté ce mercredi matin devant l’Assemblée nationale.

Dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, l’Ufp accuse la police d’avoir utilisé des grenades inconnues jusqu’alors pour disperser une manifestation pacifique organisée par les jeunes de la COD pour dénoncer les politiques du pouvoir.

 

L’Ufp a sommé les autorités de libérer immédiatement les jeunes arrêtés ce matin et de cesser toute répression contre les citoyens qui manifestent pacifiquement pour revendiquer des droits. Le parti considère que faire face aux manifestations pacifiques en usant de violence est une atteinte grave aux libertés et une infraction à l’esprit et à la lettre de la Constitution.

 















GABONEWS APAnews