Un parti mauritanien d’opposition appelle le pouvoir à « méditer » ce qui se passe en Tunisie et en Egypte


saharamedia
Mardi 1 Février 2011



L’Union nationale pour l’Alternance Démocratique (Unad), parti d’opposition en Mauritanie, a invité ce qu’il a appelé les « régimes militaires et dictatoriaux » à « méditer ce qui vient de se passer en Tunisie et en Egypte ».

Le parti a indiqué dans un communiqué publié ce mardi à Nouakchott et dont Sahara média a reçu une copie, qu’il a suivi avec intérêt le début de la révolution tunisienne, le 25 janvier dernier, qui constitue une « quête de la liberté et de démocratie par la chute de la dictature qui a conduit le pays dans les affres de la gabegie et de l’injustice » selon les termes du communiqué.

La formation a également ce qu’il a qualifié de « révolution égyptienne », lui souhaitant « plein succès dans tous ses objectifs » et présenté ses condoléances « aux familles des hommes libres et martyrs tombés sous les balles pour défendre les droits des faibles », toujours selon les termes du communiqués de l’Unad.

 

Des partis politiques mauritaniens avaient annoncé avec force son soutien à la révolution égyptienne alors que le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UPR) a demandé à toutes les forces vives dans ce pays, majorité et opposition, syndicats, organisations de la société civile, étudiants, populations, « à faire une évaluation objective de la gravité de la situation », selon les termes d’un communiqué publié par ce parti.















GABONEWS APAnews