Un parti mauritanien solidaire d’Oumar El Bechir, accuse Ocampo de chercher à destabiliser le Soudan


saharamedia
Jeudi 15 Juillet 2010



Un parti mauritanien solidaire d’Oumar El Bechir, accuse Ocampo de chercher à destabiliser le Soudan

Le parti mauritanien pour l'union et le changement, "Hatem", condamne la décision du procureur, Luis Moreno Ocampo du CPI, d'ajouter l'accusation de "génocide" à la liste des accusations portées contre le président soudanais Omar Hassan El-Bechir. Le parti a, dans un communiqué dont Sahara media a reçu une copie ce jeudi, accusé la cour internationale pénale de prendre des décisions dont les connotations politiques sont frappantes dans le but de remettre en cause la stabilité du Soudan et de perturber l’œuvre de développement et d’unité nationale. Le parti mauritanien qui appartient à la mouvance de la majorité au pouvoir a réitéré son rejet pour ce qu’il a présenté comme « le mépris de cette juridiction pour la dignité des Peuples arabes, africains et musulmans d’une manière générale. Le parti a exprimé "son indignation face à ces organisations qui se disent internationales et qui font preuve de deux poids et de deux mesures et dont les méfaits apparaissent au grand jour en Palestine, en Irak, au Liban et en Afghanistan", selon un communiqué

 

 

 

 















GABONEWS APAnews