Un prisonnier salafiste révèle l’existence d’une cellule dormante qui projetait de mener des opérations terroristes en Mauritanie


saharamedia
Mercredi 15 Septembre 2010



Des sources sécuritaires ont révélé à Sahara media l’existence d’une cellule dormante dépendante de la « qatiba » d’Abu El Boukhary, qui projetait de mener des opérations terroristes à Nouakchott et qui prendraient pour cible des infrastructures gouvernementales et étrangères.

La source sécuritaire a indiqué que des recherches sont en cours pour empêcher toute opération terroriste en Mauritanie et précisé que le démantèlement de cette cellule a été rendu possible par l’arrestation d’un jeune homme, répondant au nom d’El Hacen Ould Matalla, la nuit du mercredi, près de l’hôpital Cheikh Zayed. Au cours de l’interrogatoire auquel il a été soumis, Ould Matalla a révélé l’existence d’une cellule composée de huit membres liée à Al Qaeda et dénommée « Qatiba Abu Elboukhary » et qui préparait, dans les semaines à venir, des opérations terroristes à Nouakchott.

Une panique s’est emparée de la zone sise à l’hôpital Cheikh Zayed quand une unité de la brigade antiterroriste est venue arrêter un individu soupçonné d’avoir participé à des opérations contre l’armée mauritanienne et quand la voiture GX qui transportait des policiers en civil a fait une collision avec un taxi. L’insistance du propriétaire de ce dernier à faire le constat et l’attroupement qui s’est formé sur les lieux a mis les policiers dans une position délicate, de telle sorte que l’un d’eux n’a trouvé, comme moyen, que de sortir un pistolet et tirer un coup dans en l’air.

Présentement, la police mène d’intenses recherches pour appréhender le reste de la cellule. Un domicile à Tenweich a été pris d’assaut par des éléments de la brigade antiterroriste qui a arrêté trois vendeurs de lait alors qu’une quatrième a réussi à s’enfuir au moment de l’arrivée de la voiture de la police. Une source indique que les personnes arrêtées pourraient être libérées aujourd’hui, faute de preuve de leur relation avec l’organisation terroriste.















GABONEWS APAnews