Un quatrième prisonnier soumis à la contrainte par corps voit sa santé se détériorer


Saharamedias/Nouakchott
Mardi 7 Octobre 2014


Un quatrième prisonnier de ceux soumis à la contrainte par corps, dans la prison centrale de Nouakchott, a vu sa situation sanitaire se détériorer subitement pour être transporté d’urgence au centre hospitalier de Nouakchott.


Un quatrième prisonnier soumis à la contrainte par corps voit sa santé se détériorer
Et selon une source familiale qui a contacté Saharamedias, El Wely Ould Sid’Ahmed a subi les conséquences de dix jours de grève de la faim en voyant sa pression sanguine baisser. Il fait partie d’un groupe de prisonniers qui protestent de la sorte contre la contrainte par corps exercée contre eux dans des affaires financières.
Trois autres prisonniers avaient été transportés la semaine dernière à l’hôpital pour des soins d’urgence suite à une grève de la faim qui dure depuis plusieurs jours.














GABONEWS APAnews