Un responsable sécuritaire confirme le transfert d’Omar Es sahraoui vers une destination inconnue


saharamedia
Dimanche 15 Août 2010



Un responsable sécuritaire confirme le transfert d’Omar Es sahraoui vers une destination inconnue

Un responsable sécuritaire a confirmé, samedi dernier  à l’AFP, qu’un citoyen malien répondant au nom d’Omar Es sahraoui, condamné à 12 ans de prison ferme pour son implication dans le rapt de trois humanitaires espagnols en Mauritanie, a été transféré vers une destination inconnue. La même source qui a requis l’anonymat a révélé à l’Agence France Press « il a quitté la prison, c’est sûr, on ne sait pas pour où mais il est encore probablement entre les mains des autorités ». Sur cette question, les autorités mauritaniennes n’ont fourni aucun éclaircissement jusqu’à présent. L’on pense cependant que la probabilité que le prisonnier ait été extradé vers le Mali, avec lequel la Mauritanie a des conventions dans ce sens, est très forte. Des sources maliennes auraient même indiqué à l’AFP qu’Omar Es sahraoui « est sur le point d’être remis à Bamako, dans une démarche visant à aboutir à la libération des deux otages espagnols » toujours maintenus entre les mains d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI), qui les kidnappés en Mauritanie en novembre 2009. Sa remise aux autorités maliennes est donc une hypothèse hautement probable. A signaler dans ce cadre, qu’il y a quatre jours, le ministre mauritanien de la Justice, Abidine Ould El Khair, avait effectué une visite à Bamako s’inscrivant dans le cadre de la coopération entre la Mauritanie et le Mali. En mars dernier, AQMI avait libéré Alicia Gomez, 39 ans, après trois mois de détention mais l’organisation terroriste continue toujours à détenir  ses deux compagnons d’infortune, Albert Vilalta (35 ans) et Roque Pascual (50 ans).

 















GABONEWS APAnews