Un ressortissant syrien rejette les accusations portées contre lui de vouloir introduire des explosifs au Maroc


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 27 Mai 2015



Un ressortissant syrien rejette les accusations portées contre lui de vouloir introduire des explosifs au Maroc
Un ressortissant syrien du nom de Mohamed CHEMSS a catégoriquement nié les accusations portées contre lui de vouloir introduire des explosifs au Maroc à travers la frontière mauritanienne.

CHEMSS qui est arrivé aujourd’hui mercredi dans les locaux de Sahara Medias a réaffirmé que l’enquête menée jeudi par les autorités mauritaniennes l’accusant de détenir des explosifs a prouvé qu’il n’en était rien.

Le ressortissant syrien a précisé qu’il travaille avec d’autres associés dans le domaine des pièces de rechange et que les objets supposés être des explosifs n’étaient en fait que des pièces pour groupes électrogènes. Ce que l’enquête a confirmé selon CHEMSS et permis aux autorités sécuritaires mauritaniennes de me libérer immédiatement.

Des sources sécuritaires mauritaniennes avaient annoncé jeudi dernier à Sahara Medias qu’un ressortissant syrien originaire de la ville de Kobané avait été arrêté à la frontière mauritanienne en possession d’explosifs destinés à traverser la frontière en direction du Maroc  
 














GABONEWS APAnews