Une ONG nationale soupçonne la Primature de complaisance dans le choix des représentants de la société civile à Bruxelles


saharamedia
Mardi 15 Juin 2010



Une ONG nationale soupçonne la Primature de complaisance dans le choix des représentants de la société civile à Bruxelles

Sahla Mint Ahmed zayid, présidente de l’ONG Salam, fait assumer à la primature la responsabilité du mauvais choix des organisations de la société civile qui vont prendre part à la rencontre de Bruxelles qui aura lieu, à la demande du gouvernement mauritanien, les 22 et 23 du mois de juin en cours. Dans une déclaration à Sahara media, Mint Ahmed Zayid a ajouté qu’elle dispose d’informations confirmant que le choix des ONG devant prendre part à la rencontre est à la discrétion de la primature qui, elle, a versé dans le favoritisme et le clientélisme et que, pour cela son ONG, à elle, a été exclue  alors qu’elle bénéficie de la confiance des bailleurs de fonds au près desquels elle a déjà décroché prés de 20 millions de dollars consacrés à la lutte contre le sida et 11 millions consacrés à la lutte contre le paludisme. Et Mint Ahmed Zayid de dire qu’elle demande au gouvernement de revoir le choix opéré par rapport à la société civile qui se rendra  à Bruxelles s’il tient vraiment au succès de cette rencontre.

 

 















GABONEWS APAnews