Une initiative s’étonne du manque d’empressement des autorités à punir l’agresseur du Cheikh Deddew


Saharamédias/Nouakchott
Mercredi 26 Février 2014


L’initiative nationale de défense des ulémas de la nation s’est dit étonnée du fait que les autorités mauritaniennes n’aient rien fait pour punir l’agresseur du cheikh Mohamed El Hacen Ould Deddew, président du centre de formation des ulémas de Mauritanie, il y a quelque temps à Nouakchott.


Cheikh Deddew
Cheikh Deddew
Dans une déclaration à Saharamédias, le président de cette initiative, Mohamed Salem Ould Deddah, a indiqué qu’après un mois passé sur cette agression, les autorités mauritaniennes continuent toujours à ne pas prendre les mesures judiciaires qui s’imposent pour contrecarrer les dangers qui pèsent sur les ulémas mauritaniens, précisant que la non application de la charia à l’encontre de l’auteur de l’article blasphématoire sont de nature à donner lieu à plus de dérapages.
Le président de l’initiative a appelé les sympathisants du cheikh à venir l’accueillir en grand nombre, jeudi, à son retour d’un voyage à l’étranger.














GABONEWS APAnews