Une mission gouvernementale à Rosso pour discuter de la dette des agriculteurs


Saharamédias/Nouakchott
Samedi 15 Février 2014


Un certain nombre d’agriculteurs du Trarza considère que la décision d’annuler les dettes, prise par le gouvernement lors du dernier conseil des ministres, « est une décision patriotique d’un rare courge », considérant, dans une déclaration à Saharamédias, qu’il s’agit là d’un nouveau pas vers la réforme du secteur notamment en ce qui concerne la diversification agricole.


C’est dans ce cadre qu’une mission gouvernementale, conduite par le ministre du développement rural, Brahim Ould M’Bareck Ould Mohamed El Moctar, et son homologue des Finances, Thiam Diombar ainsi que le directeur de la Caisse de dépôt et de développement (CDD), Ahmed Ould MoulayAhmed, a visité la ville de Rosso pour expliquer cette mesure considérée d’importance.
Rappelons qu’en 2011, le gouvernement avait pris la décision d’annuler les intérêts sur la dette des agriculteurs d’un montant de 10 milliards d’ouguiyas, de prendre en charge entre 20 et 50% de cette dette et de rééchelonner  le reste (5.7 milliards).
Actuellement, c’est la CDD  qui a été chargée par le gouvernement de gérer l’appui à l’agriculture ainsi que les politiques sectorielles. C’est également cette caisse qui s’occupera, à l’avenir, de l’octroi du crédit aux agriculteurs qui disposent de titres de propriétés pour leurs terres.














GABONEWS APAnews