Vers une dépénalisation des délits de presse au Sénégal


saharamedia
Vendredi 17 Septembre 2010



Le gouvernement du Sénégal a examiné et adopté un projet de loi portant code de la presse au cours d'une réunion tenue jeudi, rapporte vendredi  l'Agence de Presse Sénégalaise (APS), organe public, lu par Sahara Médias.

Le projet de loi portant Code de la Presse (CP) "consacre notamment la dépénalisation  des délits de presse au Sénégal".

Recevant les membres du comité scientifique venus lui présenter la dernière mouture du texte de loi, mercredi, le président Abdoulaye Wade avait indiqué qu'il allait demander son adoption  par le conseil des ministres.

Par ailleurs, maître Wade a promis de faire de sorte que le groupe parlementaire incluant son parti, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), majoritaire à l'assemblée nationale, adopte également le nouveau code, assurant au passage qu'il est pour le respect des libertés.

La dépénalisation des délits de presse est une revendication constante de la corporation et des organisations de défense des droits humains dans plusieurs pays d'Afrique.

En Mauritanie, la loi d'octobre 2006 représente un important progrès pour avoir rangé au placard  les ciseaux de dame censure.

Toutefois, ce texte souffre encore d'une grosse lacune dans la mesure ou il maintient ouverte  la lucarne de possibles poursuites pénales à l'encontre des journalistes pour délit de presse, relèvent les observateurs.















GABONEWS APAnews