Violents accrochages entre la police et des manifestants demandant l’annulation de l’enrôlement


saharamedia
Samedi 10 Septembre 2011



De violents accrochages ont opposé ce samedi matin, dans le centre-ville de la capitale Nouakchott, des dizaines de manifestants Négro-mauritaniens demandant l’annulation des opérations d’enrôlement des populations à la police anti-émeute.

Le reporter de Sahara média présent sur les lieux a indiqué que les manifestants ont répondu aux gaz lacrymogènes de la police par des jets de pierres et de bouteilles vides, brandissant en même temps des slogans comme « touche pas à ma nationalité ».

A l’issue de ces manifestations de Nouakchott, qui se sont passées également dans la ville de Kaédi, sud de la Mauritanie, 6 personnes auraient été arrêtées par la police.

 

Un mouvement qui se prénomme « Touche pas à ma nationalité » avait appelé les jeunes Négro-mauritaniens à manifester devant le Palais présidentiel à Nouakchott pour demander l’arrêt de l’enrôlement des populations, en cours depuis juin dernier, et qu’il considère comme une tentative de déposséder une catégorie d’habitants de leur citoyenneté mauritanienne.















GABONEWS APAnews