Wali de l’Inchiri : « La grève des travailleurs de MCM pouvait ne pas être parce qu’elle manque de cadre légal »


saharamedia
Mardi 17 Juillet 2012



Wali de l’Inchiri : « La grève des travailleurs de MCM pouvait ne pas être parce qu’elle manque de cadre légal »

Le wali de l’Inchiri, Diallo Oumar Amadou, a déclaré que la grève des travailleurs de la MCM (Mines de Cuivre de Mauritanie) « pouvait ne pas être parce qu’elle manque de cadre légal ».

Le wali a ajouté, dans une interview accordée à Sahara média, et qui est la première donnée à un organe de presse sur les récents évènements d’Akjoujt, que les « services concernés, notamment l’Inspection du travail, avait donné son avis sur la question dans un communiqué qui a été distribué dans les rangs des travailleurs et dans certains médias, faisant savoir que tant qu’il y a des négociations en cours entre la société et les délégués, il n’y a pas lieu de mener une quelconque activité de grève ».

 

Diallo Oumar a indiqué, qu’au cours du déclenchement de la grève, les autorités régionales ont tenu « à discuter avec les travailleurs sur le lieu du sit-in dans l’enceinte de la société », ajoutant que l’objectif de ce sit-in était d’empêcher les employés désireux de travailler d’accéder à la société », selon son propos.

 

Le wali de l’Inchiri a nié avoir menacé les travailleurs de la MCM de recourir à la force, déclarant : « Je ne les ai pas menacé, j’ai discuté avec eux et les ai écouté de manière sérieuse ».

Diallo Oumar Amadou a regretté le décès du jeune Mohamed Ould Mechdhouvi déclarant que « le drame était inattendu et est regrettable », ajoutant que l’Etat et le gouvernement « ont abordé cette affaire en toute responsabilité, donnant la latitude à la justice de faire son travail en toute transparence ».















GABONEWS APAnews