Washington prête à appuyer une force africaine au Mali


Sahara Médias - Nouakchott
Mardi 2 Octobre 2012



Jonny Carson, le plus haut responsable dans la section africaine du Département d'Etat
Jonny Carson, le plus haut responsable dans la section africaine du Département d'Etat
Les Etats unis d’Amérique viennent d’annoncer leur disponibilité à appuyer une intervention militaire africaine au nord Mali mais à condition qu’une telle opération soit « bien préparée » et qu’elle soit supervisée par les Nations unies « avec le commandement de l’armée malienne et le soutien des pays de la sous région comme la Mauritanie et l’Algérie », selon les propos d’un haut responsable du Département d’Etat américain.
L’annonce a été faite par Jonny Carson, le plus haut responsable dans la section des Affaires africaines au ministère américain des Affaires étrangères. Il a déclaré qu’il faut, à un moment ou à un autre, « examiné une action militaire » contre les groupes islamistes armés qui contrôle la province de l’Azawad depuis un peu plus de cinq mois.
Evoquant cette intervention militaire, Carson a insisté sur la nécessité de coordination à tous les niveaux et de l’implication des pays concernés aussi bien dans la conception que dans la mise en œuvre.
Signalons que le gouvernement malien, à travers le Premier ministre Cheikh Modibo Diarra, avait appelé samedi dernier les pays occidentaux à soutenir une intervention militaire au nord Mali, insistant sur la nécessité d’envoyer des avions et des forces spéciales.
La France et l’Allemagne ont déclaré lundi être prêtes à apporter une aide logistique aux pays africains qui vont intervenir au nord Mali, réfutant, en même temps, toute intention d’envoi de troupes au sol.
L’Otan, quant à elle, a démenti toute intention de participer à une intervention militaire au nord Mali alors que le général Carter Ham, commandant des forces américaines en Afrique (Africom) a déclaré qu’il faut privilégier une « solution politique ».














GABONEWS APAnews