Yémen : l’émissaire de l’ONU réconforté dans la poursuite de sa mission


Nouakchott - Saharamédias
Dimanche 19 Février 2017



Yémen : l’émissaire de l’ONU réconforté dans la poursuite de sa mission
Le ministère américain des affaires étrangères a renouvelé dimanche son soutien à la mission de l’organisation des nations unies au Yémen et à son émissaire Ismael O. Cheikh Ahmed, après les pressions entreprises depuis le début du mois de février par les Houthis pour remplacer l’actuel émissaire de l’ONU.

L’appui américain est intervenu au lendemain de signaux et de déclarations, notamment celle du porte parole de l’organisation onusienne, à l’issue de la visite du nouveau secrétaire général de l’organisation Antonio Guterres dans la région.

En marge du sommet des 20 qui s’était tenu en Allemagne, les ministres des affaires étrangères des Etats Unis, de la Grande Bretagne, de l’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, l’émissaire de l’ONU et une délégation yéménite s’étaient rencontrés.

C’est la première fois qu’une réunion autour de la question yéménite se tient en présence de représentants des USA et de la Grande Bretagne depuis que la nouvelle administration américaine a pris une position plus ferme contre les Houthis appuyés par l’Iran.

A l’issue de cette réunion, le secrétaire d’état américain a réaffirmé la nécessité de faire parvenir l’aide humanitaire partout dans le pays et renouvelé l’appui à l’émissaire des nations unies au Yémen.

Il a ajouté que la rencontre a examiné la situation actuelle dans le pays et les moyens à même de permettre à la communauté internationale de résoudre le conflit.

La nouvelle administration américaine, avec l’arrivée à la maison blanche de Donald Trump, a assuré l’ambassadeur du Yémen aux Etats Unis de sa détermination à ne pas récompenser Téhéran et encore moins au détriment de la sécurité dans la région et particulièrement au Golfe.

Les Houthis, qui s’étaient rebellés contre le pouvoir légitime en 2014, avaient demandé au secrétaire général de l’ONU, de changer son émissaire dans le pays, ce que celui-ci avait refusé, renouvelant à O. Cheikh Ahmed sa confiance, ajoutant qu’il faisait un travail professionnel et impartial.
 
 
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews