Zouerate : l’armée remet des orpailleurs arrêtés à la gendarmerie


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 5 Janvier 2017



Zouerate : l’armée remet des orpailleurs arrêtés à la gendarmerie
L’armée a remis deux véhicules civils appartenant au Polisario à bord desquels se trouvaient trois personnes qui prospectaient près de Zouerate à la recherche de l’or.

Ces personnes, selon le correspondant de Sahara Media, se trouvaient dans une zone militaire interdite.
Les mêmes sources ajoutent que l’armée a par ailleurs remis à la gendarmerie 36 soudanais, quatre nigériens et 9 mauritaniens qui détenaient 30 appareils de prospection qui se trouvaient dans la zone militaire interdite.

La patrouille militaire n’a pas pu intercepter les véhicules qui transportaient ces personnes, les chauffeurs ayant pu s’échapper avant l’arrivée des militaires qui ont encerclé le groupe.

Les soudanais et les nigériens seront transférés à Nouakchott, tandis que les mauritaniens payeront chacun une amende de 100.000 ouguiyas avant d’être libérés.

Les autorités mauritaniennes infligent une amande de 600.000 ouguiyas pour tout véhicule intercepté dans la zone militaire interdite et 100.000 UM pour tout orpailleur illégal arrêté dans cette zone.
Les étrangers arrêtés sont transférés vers la capitale.
 














GABONEWS APAnews