début des mesures pratiques pour abandonner l'abandonner l'anglais pour une langue locale en Gambie


Saharamédias + Agences
Jeudi 20 Mars 2014



Des journaux gambiens parus ce jeudi affirment que les autorités de Banjul ont commencé effectivement la mise en œuvre des mesures pratiques pour que le pays abandonne l'anglais pour l'un des dialectes du pays comme nouvelle langue officielle, selon la volonté du président Yahya Jammeh.


Le président gambien Yaya Djammeh
Le président gambien Yaya Djammeh
Ces sources affirment qu’une commission spéciale sera mise en place pour étudier cette mesure la première du genre depuis l’indépendance du pays de la Grande Bretagne, en 1965.
Le chef de l'Etat gambien qui a été cité par les médias locaux parus dimanche a fait état de son désir de changer la langue officielle actuelle du pays par une des langues locales de la Gambie.
Jammeh a fait cette annonce lors de la cérémonie de prestation de serment du nouveau Doyen des juges en déclarant : « Nous ne souscrivons plus à la conviction que l'anglais doit impérativement être la langue de l'administration dans la mesure où nous devrions parler nos propres langues. »
Depuis que la Gambie forte de presque 2 millions d'habitants, a accédé à l'indépendance en 1965, l'anglais est devenu la langue officielle du pays étant utilisée au niveau de l'administration, dans les établissements d'enseignement ainsi que dans le commerce.
Cette nouvelle annonce du leader gambien vient quelque mois après le retrait du pays du Commonwealth (une organisation regroupant la Grande-Bretagne et ses anciennes colonies anglophones).
Jammeh qui est arrivé au pouvoir lors d'un putsch en 1994 avait qualifié le Commonwealth (l'équivalent de la Francophonie) d'organisation néocoloniale dont son pays ne voulait plus faire une partie.
 














GABONEWS APAnews