Contacts multiples du roi du Maroc à propos d’Al Qods


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 6 Décembre 2017



Contacts multiples du roi du Maroc à propos d’Al Qods
Le souverain marocain Mohamed VI, président du comité Al Qods a entrepris mercredi de multiples contacts avec des chefs d’état et responsables internationaux auxquels il a exprimé son inquiétude à propos de la décision américaine de reconnaître Al Qods capitale d’Israël.

Dans une lettre adressée au secrétaire général des nations unies Antonio Gutterres, le roi du Maroc réaffirme que tout changement du statut juridique et historique internationalement reconnu pour la ville d’Al Qods porte un grand danger, celui d’entraîner des conflits religieux et idéologiques, affectera les efforts internationaux déployés pour favoriser un climat favorable à la reprise des pourparlers de paix.

Le roi du Maroc a ajouté que la décision américaine apporte davantage de tensions et hypothèque toutes les chances de paix, tout comme elle favorisera la recrudescence du phénomène de la violence et l’extrémisme.

Le président du comité Al Qods que la question d’Al Qods n’est pas seulement celle des palestiniens dépossédés de leur terre, mais aussi celle des mondes arabes et musulmans car abritant la mosquée d’Al Aqsa.

C’est aussi une question juste pour toutes les forces œuvrant pour la paix à cause de la sainteté de cette ville, véritable symbole de tolérance  et de coexistence entre les différentes religions.

Le souverain marocain s’est également entretenu au téléphone avec le président palestinien Mahmoud Abass au cours duquel il lui a réaffirmé le rejet de toute mesure de nature à affecter la spécificité religieuse multiple de la ville d’Al Qods et à tout changement de son statut juridique et politique.

Il lui a renouvelé la solidarité ferme du Maroc avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légaux, particulièrement en ce qui concerne la situation d’Al Qods.

Le président palestinien a regretté la prise d’une telle décision inappropriée par l’administration américaine.

Il a exprimé l’inquiétude de l’autorité palestinienne quand aux conséquences négatives d’une telle décision sur le processus de paix au moyen orient, la sécurité et la stabilité de la région.

Le roi Mohamed VI, président du comité Al Qods avait adressé une lettre au président américain, Donald Trump, au nom des 57 pays qui composent ce comité et qui représente plus d’un milliard de personnes.

Dans cette lettre, le souverain marocain réaffirme sa préoccupation personnelle et l’inquiétude des peuples arabes et islamiques à propos de la décision de l’administration américaine de reconnaître Al Qods comme capitale de l’état d’Israël et d’y transférer son ambassade.
 
        
     
 














GABONEWS APAnews