Le gouverneur de la BCM met en garde contre les tentatives de falsifier l’ancienne monnaie


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 5 Décembre 2017



Le gouverneur de la BCM met en garde contre les tentatives de falsifier l’ancienne monnaie
Le gouverneur de la banque centrale de Mauritanie a mis en garde mardi contre les opérations de falsification que certaines personnes seraient tentées de faire particulièrement pour les grandes coupures et notamment le billet de 5000 ouguiya de l’ancienne monnaie.

Lors d’une conférence de presse tenue au siège de la banque centrale, Aziz O. Dahi a affirmé que son institution a pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher de telles pratiques.

Ces mesures, ajoute O. Dahi ont été coordonnées avec l’armée nationale et l’ensemble des services de sécurité, en plus de la mise en place d’appareils de détection des billets falsifiés sur différents points du pays.

 La Mauritanie se prépare, dès le 1er janvier prochain à retirer progressivement l’ancienne monnaie, une opération qui devra se poursuivre jusqu’à la fin de l’année alors que sera mise en place une nouvelle monnaie.

Le gouverneur de la BCM n’a pas exclu que certains falsificateurs tenteront de profiter de cette occasion pour faire passer des billets contrefaits, particulièrement des billets de 5000 UM, précisant que la circulation de ces billets s’arrêtera dès la fin du mois de janvier au niveau des banques primaires, pour les limiter à la banque centrale qui dispose d’outils plus performants pour détecter les billets falsifiés.

Il a révélé que la falsification de l’ancienne monnaie a pris de l’ampleur ces dernières années, citant la découverte d’une imprimerie pour les billets de banque lors d’une opération sécuritaire, en plus de la découverte d’opérations de falsification au niveau de certains centres commerciaux internationaux comme celui d’Ali Baba, connu mondialement.

O. Dahi a affirmé que la nouvelle monnaie qui sera mise en circulation en janvier prochain limitera la contrefaçon car plus sûre et plus solide.

Il a insisté sur la nécessité pour les citoyens d’éviter le recours au marché noir pour écouler leurs billets et de s’adresser plutôt aux banques plus sûres.

La banque centrale de Mauritanie a lancé mardi une vaste campagne destinée à explique les récentes décisions prises par l’institution monétaire relatives à une nouvelle monnaie de nature à limiter la contrefaçon, la suppression d’un zéro, des mesures à même de redonner confiance à la monnaie et réduire la masse monétaire en circulations dans le pays.

Le gouverneur de la BCM a nié tout lien entre les nouvelles mesures et une baisse de la valeur de la monnaie nationale, ou quelconque relation avec le fonds monétaire international, ajoutant que la Mauritanie est un état souverain qui a pris ces mesures dans le cadre d’une stratégie  nationale que la banque centrale a pris soin de préparer pendant quatre ans.
 

 














GABONEWS APAnews