Actualité

Après la démission de sa présidente, un ancien ministre à la tête du conseil national de l’éducation

La présidence de la république islamique de Mauritanie a annoncé ce mercredi, par décret présidentiel, la nomination de Ba Ousmane à la présidence du conseil national de l’éducation.

Cette nomination intervient quelques jours après la démission de Nebghouha mint Haba de ce poste « pour avoir échoué à lancer les travaux du conseil » avait elle écrit dans sa lettre de démission.

Le conseil national de l’éduction qui avait été créé en février de l’année dernière, relève directement de la présidence de la république et compte 23 conseillers parmi les experts et les hommes d’expérience dans le domaine de l’enseignement.

Les autorités officielles avaient annoncé que l’objectif de la création de ce conseil est de réformer l’enseignement dans le pays et franchir des étapes sur la voie « de l’école républicaine » promise par le président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani.

Le conseil compte quatre membres nommés par le président de la république dont faisait partie mint Haba, quatre autres nommés par le premier ministre, tandis que d’autres membres sont nommés soit par des ministres ou des instances de la société civile.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page