Actualité

Conférence de presse du premier ministre : les médias privés protestent

Des médias privés mauritaniens ont estimé samedi que la décision de les exclure de la conférence de presse prévue du premier ministre consacre une méthode devenue une tradition ces derniers mois.

Des stations de télévisions et des radios privées ont publié un communiqué dans lequel elles protestent contre le fait de les avoir empêché de couvrir le point de presse du premier ministre Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya.

Ce communiqué déclare « nous suivions depuis hier les dispositions préparatoires de la sortie médiatique du premier ministre, Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya, et nous caressions l’espoir d’être des partenaires dans cette couverture et pouvoir diffuser ce point de presse.

Seulement celle-ci a été déviée de sa voie pour se limiter exclusivement aux médias publics gouvernementaux alors que les médias privés en ont été exclus après avoir été contactés et désignés leurs journalistes qui devaient y prendre part. »

Le groupe des télévisions et les radios privées ont réaffirmé leur droit de couvrir et diffuser toutes les activités nationales afin de contribuer à l’effort médiatique national pluraliste consacré par les textes organisant le secteur.

Le groupe a dénoncé son exclusion des points de presse hebdomadaire du gouvernement consacré à la réunion du conseil des ministres, l’exclusivité pour les médias d’état des interviews avec les ministres et les responsables nationaux, conformément à une approche unique contraire à la transparence annoncée comme une politique générale du gouvernement.

Ce communiqué est signé des personnalités suivantes :

  1. El Hafed O. Ghabed   (télévision Mourabitounes)
  2. Ahmed O. El Bou        (télévision du Sahel)
  3. Ahmed Mohamed Lemine (télévision Chinguetti)
  4. Cheikhna Limam (télévision Alwatania)
  5. Ahmed Baba Alaty  (Mauritanides)
  6. Lebatt O. Eytah        (radio Kobeni)
  7. El Hacen O. Moulye Ely (radio Tenwir)

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page