Actualité

L’ambassadeur britannique évoque l’avenir des relations de son pays avec la Mauritanie

L’ambassadeur de Grande Bretagne en Mauritanie, Colin Wells, a déclaré que l’investissement de Cosmos Energy et British Petrolium, au niveau du champ gazier « grande Tortue-Ahmeyime » commun à la Mauritanie et le Sénégal, est achevé à 70%.

Le diplomate s’exprimait lors d’une cérémonie organisée par l’ambassade à l’occasion du 70ème anniversaire de l’accession de la reine Elisabeth au trône de la Grande Bretagne.

Il a ajouté que le projet gazier commun entre la Mauritanie et le Sénégal se compte parmi les projets les plus en avance sur le plan technologique, et que sa production commencera fin 2023, « grâce à l’innovation, le talent et les compétences britanniques mais aussi aux mauritaniens travaillant dans le domaine. »

L’ambassadeur a exprimé sa fierté quant à l’étroite relation entre son pays et la Mauritanie, qui s’est renforcée depuis l’ouverture de l’ambassade à Nouakchott en 2018, et l’investissement mené par BP dans le domaine gazier.

Le diplomate britannique a rappelé que l’année écoulée a connu de véritables exemples de participation britannique en Mauritanie, quand le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, avait assisté à la Conférence internationale sur le changement climatique COP26 à Glasgow, à l’invitation du premier ministre britannique Boris Johnson.

Lors de cette rencontre, le chef de l’état mauritanien avait prononcé un discours fort dans lequel il a promu la Grande Muraille Verte avec le Prince de Galles et le président français Emmanuel Macron.

Enfin l’ambassadeur britannique a déclaré, lors de cette cérémonie, que son pays renforçait sa présence en Mauritanie, ajoutant que beaucoup reste encore à faire dans ce domaine, comme par exemple l’amélioration du service du visa, davantage de formations dans le domaine de la langue anglaise et l’ouverture des grandes universités britanniques aux étudiants mauritaniens.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page