Actualité

Le FNDU ne marchera pas mercredi

Le forum national pour la démocratie et l’unité, le plus grand rassemblement de l’opposition en Mauritanie a décidé de ne pas participer à la marche contre la haine et l’extrémisme à laquelle a appelé l’UPR, le parti au pouvoir mercredi prochain.

Dans un communiqué distribué samedi, le FNDU a dit avoir reçu une invitation verbale pour participer à cette marche que dirigera le président de la république et pour laquelle l’état a mobilisé tous ses moyens, son administration, ses hommes d’affaires et l’ensemble des composantes de la société.

Le forum s’est dit étonné de « cet intérêt subitement porté par le régime à l’unité nationale aux derniers jours de son pouvoir », considérant que celui-ci, tout au long de ses 10 années au pouvoir ne s’est jamais soucié d’un projet de société destiné à consolider l’unité nationale.

Le FNDU considère qu’une manifestation de parade n’est pas la solution indiquée pour faire face au discours extrémiste et haineux.

Le FNDU a ajouté que ce qui n’a pas été réalisé pendant 10 ans par le régime ne peut pas l’être au cours de cette manifestation de ses derniers jours et que le peuple n’est pas dupe en cela.

Le FNDU affirme que l’opposition démocratique est toujours demeurée le défenseur de l’unité de ce peuple.

« On ne peut pas s’attendre à notre participation à une manifestation à l’organisation de laquelle nous n’avons pas été associé ni à la définition de ses objectifs, d’autant que beaucoup d’interrogations se posent quant au choix du moment, des mobiles et ses véritables objectifs, qui vise-t-elle, unit-elle ou divise-t-elle ? » se demande le FNDU.

Le forum considère que cette marche et toute autre mesure superficielle et démagogique ne saurait être une solution à la question de l’unité nationale et la cohésion sociale, affirmant que la solution passe inéluctablement par un dialogue national qui déterminera les injustices et les solutions appropriées et consensuelles à leur apporter, et c’est à quoi appellent les acteurs politiques, de la majorité et de l’opposition, les organisations civiles, des droits de l’homme et tous les porteurs d’opinions et de pensées.

Le FNDU a réaffirmé que le dialogue est la seule voie efficiente à même de permettre à notre peuple d’éviter les dangers de la discorde et qui lui garantit d’atteindre ses objectifs, c’est-à-dire vivre unit et dans un climat de concorde.

 

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page