ActualitéSahel

L’union européenne met fin à sa mission de formation de l’armée malienne

L’union européenne a décidé de mettre fin à sa mission de formation auprès de l’armée malienne, après plusieurs menaces formulées par des responsables de l’union à cause de l’utilisation des autorités de transition maliennes d’éléments de la société privée russe Wagner.

Cette décision a été annoncée lundi par e ministre des affaires étrangères de l’union, Joseph Borel à l’issue d’une réunion des ministres des affaires étrangères des pays membres au Luxembourg.

Borel a ajouté que cette décision a été imposée par les conditions et le non-respect par les autorités maliennes de leurs engagements, réaffirmant cependant qu’ils ne se retireront pas de la région du Sahel et que les missions de formations poursuivront leur travail dans la région et formeront les soldats sur les lois de la guerre pour qu’ils sachent que celle-ci a des lois qui la régissent.

Borel s’est ensuite interrogé sur l’avenir de la mission des nations unies pour le maintien de la paix au Mali « si les militaires devaient rester dans les casernes ».

La décision de l’union européenne intervient après la prolongation de la mission de formation au Mali à l’horizon 2014, elle qui a été mise en place en 2013.

Pour rappel l’union européenne dispose d’une autre mission de formation spécifique aux forces de sécurité et de police (EUCAP-Sahel) qui avait commencé son travail en 2015 et doit s’achever en 2023.

Depuis que les autorités maliennes de transition avaient fait venir des éléments de la société privée russe Wagner à la fin de l’année dernière, une crise diplomatique est née entre Bamako et Paris qui a décidé de retirer ses troupes du Mali présentes dans le pays depuis 2013 dans le cadre de la force Barkhane, de même que la force Takuba qui devait prendre la relève des soldats français dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page