ActualitéSahel

Mali : le président de la transition appelle à l’unité après la levée des sanctions

Le président de la transition au Mali, le colonel Assimi Goïta, s’est exprimé pour la première fois depuis la levée des sanctions imposées au pays par la CEDEAO, et a appelé à l’unité et à se consacrer au développement et la stabilité du Mali.

Les dirigeants des pays membres de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont décidé dimanche dernier la levée des sanctions imposées au pouvoir malien y compris le blocus commercial et financier décidé en janvier, après que le pouvoir militaire en place ait annoncé une transition de 5 ans.

Ces sanctions ont fortement affecté le pays qui n’a pas d’accès à la mer et dont l’économie est mise à rude épreuve par l’insécurité et l’instabilité.

Les militaires s’étaient soumis aux exigences de l’organisation sous régionale en publiant une nouvelle loi électorale et un chronogramme qui prévoit des élections présidentielles en février 2024, des propositions finalement acceptées par la CEDEAO.

Le colonel Goïta a réaffirmé qu’il est apparu que leur intention n’était pas d’empêcher un retour à un régime constitutionnel mais d’y parvenir dans la sécurité et la stabilité.

Le colonel Goïta qui avait visité mardi la ville de Nioro, dans l’ouest du Mali, pour lancer une campagne destinée à faire face à l’insécurité alimentaire, a déclaré lors d’une conférence de presse, que ce phénomène constitue, entre autres, un danger pour l’environnement et favorise les clivages entre les populations.

Dans son discours, le président de la transition malienne a remercié la Guinée et la Mauritanie, deux pays voisins, pour leur solidarité avec son pays tout au long de la période d’embargo.

Les territoires et les ports de ces deux pays, à Conakry et Nouakchott, ont permis au Mali de contourner l’embargo imposé par la CEDEAO, et de contourner les ports de Dakar et d’Abidjan par lesquels transitaient la majorité des produits consommés au Mali.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page