ActualitéAfriqueSahel

Nigéria : 23 soldats portés disparus après une attaque de Boko Haram

Selon des sources militaires nigérianes et d’autres proches des milices progouvernementales, 23 militaires sont portés disparus, lors d’une embuscade que leur ont tendu des éléments de Boko Haram.

Un officier nigérian a déclaré à l’agence France Presse à Maiduguri, capitale de la région de Borno que 23 militaires, 5 officiers et 18 soldats sont portés disparus après l’embuscade.

Cet officier qui a souhaité garder l’anonymat, a ajouté que les militaires s’étaient déplacés, suite à des informations faisant état de la présence d’une centaine de combattants de Boko Haram dans la région.

Les militaires étaient à bord de 11 véhicules dont trois seulement ont pu rejoindre leur base.

Ces pertes ont été confirmées par des milices progouvernementales qui font état de la disparition de dizaines de soldats, dont on ignore le sort.

Selon cette source on ne sait toujours pas s’ils ont fui dans la forêt, ou s’ils ont été tués ou faits prisonniers.

Ella ajoute que le convoi avait été pris au piège des routes boueuses en cette période d’hivernage, ce qui a facilité la tâche aux assaillants, les militaires ayant été en situation très défavorable, ne pouvant se déplacer à bord de leurs véhicules.

La flambée de violence dans diverses régions du Nigéria, constitue désormais une forte pression sur le président Bouhari qui avait promis d’améliorer la sécurité dans le pays.

La rébellion de Boko Haram dans le nord du Nigéria, a été à l’origine de la mort de 20.000 personnes et entraîné l’exode de 2,6 d’autres.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page