Actualité

Une manifestation des créanciers de Cheikh Ridha violement dispersée par la police

La police a fait usage mardi de bombes lacrymogène pour disperser violement une manifestation près de la place face à l’église à laquelle se sont mêlés des créanciers de Cheikh Ridha.

Un groupe de femmes avait annoncé lundi l’entame d’un sit-in afin de faire pression sur les autorités pour trouver une solution à la question des créances de Cheikh Ridha.

Le président mauritanien dont le mandat arrive à expiration avait déjà annoncé que l’état ne pouvait intervenir dans un ce dossier épineux et avait exclu que l’état prenne en charge ces créances et appelé les concernés à s’adresser à la justice pour recouvrer leurs droits.

Le président élu, Mohamed O. Cheikh Ghazouani, avait ignoré ce dossier lors de sa campagne électorale alors que certains candidats aux élections présidentielles avaient promis de trouver une solution à ce problème.

On ignore à ce jour le montant réel de ces créances vieilles pour la plupart de quelques années que certaines sources estiment à des dizaines de milliards d’anciennes ouguiyas.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page