ActualitéAfrique

Une quarantaine de combattants de Boko Haram tuée par les forces communes

La force multinationale commune chargée de lutter contre Boko Haram a annoncé avoir tué ce dimanche 40 combattants du mouvement terroriste près du lac Tchad lors de deux opérations au Niger et au Nigéria.

Dans un communiqué publié ce dimanche, la force commune déclare que les terroristes se sont attaqués à ses forces « stationnées dans la localité Guiskiro, au Niger qui se sont farouchement battues tuant 27 assaillants ».

Après avoir subi un grand revers, les assaillants se sont repliés au Nigéria où des éléments de la force commune ont engagé des combats tuant 25 terroristes et capturant un autre.

La force commune s’est engagée à poursuivre les combats jusqu’à la reprise des territoires où opère Boko Haram.

Cette force commune, soutenue par des pays occidentaux, et composée de tchadiens, camerounais, nigériens et nigérians combat Boko Haram dans la zone du lac Tchad.

Elle est appuyée par des comités locaux chargés de la surveillance.

Depuis le début des opérations du mouvement Boko Haram en 2009 dans le nord-est du Nigéria 27.OOO personnes ont été tuées et 1,8 millions de personnes vivent hors de leurs terroirs, et ne peuvent toujours pas y revenir.

Cette rébellion s’est élargie aux pays voisins, le Tchad, le Niger et le Cameroun entraînant une grave crise humanitaire dans la zone du Lac Tchad.

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page