ActualitéSociété et Divers

Al Issy met en évidence le rôle des chefs religieux et communautaires dans la lutte contre la drogue

Le Center for Responsible Leadership, la Fondation Bill Clinton et la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ont organisé un symposium international pour les personnalités religieuses et scientifiques destiné à discuter les moyens de lutter contre la drogue, avec la participation de Cheikh Mohamed ibn Abdul Karim Al-Issy, et l’ancien président américain Bill Clinton et le Dr Eileen McKenzie.

Prenant la parole en sa qualité de président du conseil d’administration du centre, Al Issy a dit que l’objectif premier des chefs religieux et communautaires et les centres scientifiques spécialisés est de lancer des initiatives destinées à encourager les personnes à s’éloigner de la dépendance et les amener à se faire soigner.

Pour sa part l’ancien président américain Bill Clinton a révélé que le taux des décès dans les rangs des personnes dépendantes est de 10 personnes toutes les heures, alors que la doyenne Dr Eileen McKenzie a souligné le danger que constitue la dépendance pour la société qui exige la prise de mesures urgentes pour y faire face.

Dans son discours Al Issy a insisté sur la nécessité d’encadrer les personnes dépendantes et de les aider avant de souligner l’importance du rôle joué par les chefs religieux dans la vulgarisation autour des dangers de ce phénomène destructeur.

Il a ajouté que les valeurs religieuses sont des valeurs spirituelles qui appellent à l’entraide, notamment à l’égard des personnes fragiles et dépendantes des drogues.

Al Issy a ensuite appelé à un dialogue ouvert à propos des drogues et les catastrophes meurtrières qui découlent de l’abus de drogues, à condition que ce dialogue ne soit pas basé sur la colère et la vision d’infériorité.

Il est également important de se concentrer sur l’éducation et la sensibilisation communautaire à tous les niveaux.

Afin d’éviter de compliquer davantage la situation des personnes dépendantes des drogues il est important de leur adresser des messages de réconfort de nature à les encourager volontairement à se faire soigner.

Ila ajouté que la dépendance constitue un véritable danger à la fois pour les personnes et les sociétés et l’arme la plus dangereuse contre les pays et leur avenir.

Intervenant à son tour, l’ancien président américain Bill Clinton, a dit que la hausse du nombre de victimes des consommateurs des drogues pendant la pandémie du covid-19 appelle les chefs religieux à agir avec détermination et lancer des initiatives à même de mettre fin à cette crise.

Clinton a dit que les mesures de confinement et le couvre-feu dans le cadre des mesures de prévention contre la pandémie ont obligé les dépendants à interrompre leurs programmes de réhabilitation, ce qui a amené bon nombre d’entre eux à la dépression psychologique et à s’adonner de nouveau, avec plus d’acuité à la consommation.

Pour sa part la doyenne de l’université Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Dr Eileen McKenzie a rappelé les dangers de la drogue pour les sociétés, ajoutant qu’il s’agit d’un véritable défi mondial, un véritable danger, réaffirmant l’importance de l’action des symboles religieux et scientifiques, côte à côte pour un devenir meilleur sans drogues.

Elle a révélé un certain nombre de mesures à même de réduire le nombre de décès parmi les dépendants, avant d’exprimer son respect pour les chefs religieux et leur influence positive sur les populations.

Le Center for Responsible Leadership a participé à cette rencontre en sa qualité d’institution concernée par les défis auxquels le monde fait face actuellement, à travers la prise en compte des avis des dirigeants intellectuels quant à la meilleure voie pour aplanir les obstacles qui se dressent devant l’humanité.

Les efforts du centre ont été couronnés par l’ouverture en 2019 du sommet des dirigeants aux nations unies qui a réuni diverses personnalités religieuses, intellectuelles, éducatives, sociales, caritatives et médiatiques à la recherche de solutions efficientes et réalistes pour se prémunir contre les dangers qui menacent les sociétés humaines.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page