Actualité

ALFA SERVICE : le bateau turc est affrété et n’appartient pas à la société

Mise au point et droit de réponse de l’avocat de la société ALFA SERVICE
Maître El Yezid YEZID

A Monsieur le Directeur de l’organe de presse Sahara Medias
Monsieur le directeur,
Ma cliente, la société ALFA SERVICE, société de pêche immatriculée à Nouadhibou, a pris connaissance d’un papier publié par votre agence le 17/7/2020 et liant son nom avec la capture de devises sur un bateau turc à Nouadhibou.
L’information que vous avez publiée ajoute également, comme pour enfoncer davantage ma cliente, que le Directeur Général de la société ALFA SERVICE aurait déjà fait l’objet d’une plainte depuis trois ans relativement à une sortie illégale de devises.
Je voudrais par le présent droit de réponse attirer votre attention, et celle de vos lecteurs, sur ce qui suit :
La société ALFA SERVICE est une société implantée à Nouadhibou qui jouit d’une solide réputation auprès de l’ensemble des acteurs du secteur de la pêche (ministère des pêches et administrations locales, administrations fiscales, douanières et portuaires de Nouadhibou, opérateurs privés et personnel etc.) ;
La société ALFA SERVICE est connue en particulier pour son respect strict de la réglementation, que ce soit au niveau du secteur des pêches, du régime des changes, ou des obligations fiscales et douanières etc. ;
Son Directeur Général est une personnalité intègre qui jouit de l’estime et du respect de tous ceux qui le connaissent à Nouadhibou et son nom n’a jamais été lié à une infraction ou à une malversation de quelque nature que ce soit ;
Le navire arrêté n’est pas propriété de la société ALFA SERVICE, c’est un navire affrété et  ALFA SERVICE ne peut légalement être tenue pour responsable de ce qui se trouve à son bord ;
L’enquête au sujet des fonds saisis se poursuit à Nouadhibou et ne concerne que les personnes impliquées dans cet acte et dont ALFA SERVICE ne fait pas partie ; De toutes les façons, cette enquête ne manquera de déterminer les responsabilités s’il y a lieu.
En conclusion, la nouvelle que votre agence a publiée, qui se trouve être dénuée de tout fondement, porte atteinte à l’image de ma cliente au niveau moral et commercial.
C’est pourquoi, je vous prie de :
faire publier le présent droit de réponse dans les mêmes formes que la nouvelle précédente ;
faire suivre cette publication des excuses d’usage afin de vous démarquer des fausses allégations rapportées et réparer dans cette mesure le tort porté à ma cliente.
Confiant dans votre souci de relayer auprès de vos lecteurs des informations empreintes de vérité et de qualité,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Maître El Yezid YEZID

N.B. Sahara Medias, après avoir obtenu des informations faisant état de l’appartenance du bateau arraisonné à la société ALFA SERVICE a tenté de joindre la société à partir des numéros de téléphone figurant sur son site électronique afin d’obtenir d’amples informations.

Nous avons également adressé un courrier électronique à la société pour tenter de recueillir son point de vue, et n’ayant pas reçu de réponse au bout de 12 heures, nous avons considéré qu’il s’agissait d’un refus de la part de la société de répondre à notre courrier.

Bien que Sahara Medias ait déployé les efforts nécessaires pour recueillir le point de vue de la société, et vérifier les informations publiées, et qu’elle ait reçu tardivement sa réaction à travers son avocat, Sahara Medias s’excuse auprès du destinataire d’abord et de la société ensuite pour tout préjudice qui leur aura été porté par ces informations.

Aussi nous avons publié, dans son intégralité, le droit de réponse que l’avocat de la société nous a fait parvenir.  

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page