ActualitéSociété et Divers

Amnesty international accuse deux géants de l’internet de porter atteinte aux droits de l’homme

Amnesty international a publié un nouveau rapport contenant une série d’accusations des deux géants de l’internet, Facebook et Google, et demandant à ce qu’ils soient contraints d’abandonner ce qu’elle a appelé « leurs modèles basés sur la surveillance » qui menacent des milliards de personnes de par le monde.

Selon ce rapport de 60 pages le modèle appliqué par les deux géants de l’internet est porte atteinte à la vie privée des individus et donc menace d’autres droits comme par exemple les libertés d’opinion et d’expression, la liberté de pensée et le droit à l’égalité et le rejet de la discrimination.

Le secrétaire général de l’organisation dénonce la mainmise des deux géants du numérique sur la vie de milliards de personnes dont les données personnelles sont utilisées à des fins matériels.

Facebook, dans une courte réponse de 5 pages, jointe au document d’Amnesty international, rejette les conclusions établies par l’organisation internationale et rappelle que le choix d’utiliser Facebook est d’abord et avant tout personnel et le service gratuit, ajoutant que les données collectées sont utilisées pour vendre des annonces.

L’autre géant du numérique, Google, n’a pas fourni de réponse écrite se limitant à rejeter les conclusions du rapport d’Amnesty international.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page