ActualitéMaghreb Arabe

Aqmi s’est choisi un successeur à son émir tué en juin dernier

L’organisation Al Qaida au Maghreb islamique a désigné samedi un successeur à son chef, Abdelmalek Droukdel, tué par l’armée française en juin dernier.

Il s’agit de l’algérien « Abou Oubeïda Youssef El Annaby », selon un site américain spécialisé dans la surveillance des sites électroniques des groupes islamistes armés.

Le véritable nom du nouveau chef d’Aqmi est Moubark Yezid, de nationalité algérienne, qui avait suivi des entrainements en Afghanistan pendant la guerre contre les soviets, au début des années 90, du siècle dernier.

Il est ensuite revenu en Algérie pour participer à la création du groupe salafiste pour le prêche et le combat qui deviendra par la suite Aqmi.

Depuis 2010 El Annaby présidait le conseil des sages, l’une des plus importantes instances dirigeantes de l’organisation et occupe depuis 2015 le poste de responsable de la branche médiatique d’Al Qaida et apparaissait régulièrement dans des vidéos publiées par l’organisation et a donné des interviews au nom de celle-ci.

Le nom d’El Annaby figue sur la liste noire américaine et le ministère américain des affaires étrangères le qualifie de « terroriste international de type particulier alors que les nations unies disent qu’il participe efficacement au financement des activités de l’organisation.

El Annaby est le deuxième chef d’Aqmi après son prédécesseur Abdelmalek Droukdel depuis que cette organisation avait été constituée sur les cendres du groupe salafiste pour le prêche et le combat en 2007.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page