Actualité

Arrivée au PANPA des premiers équipements pour l’extraction du gaz

La société britannique British Petrolium (BP) a exposé vendredi au port autonome de Nouakchott dit port de l’amitié les premiers équipements pour l’extraction du gaz en présence du ministre du pétrole, de l’énergie et des mines Abdessalam ould Mohamed Saleh.

Intervenant à cette occasion, le premier vice-président de BP en Mauritanie et au Sénégal Emil Ismaylov a dit cette étape est importante dans les travaux du projet « grande tortue-Ahmeyime » exécuté par la société en partenariat avec la société mauritanienne des hydrocarbures et la société Cosmos Energy et Petrosen.

Ce matériel est composé notamment de pipelines qui ne sont que le début des équipements prévus pour parachever la mise en œuvre du projet, notant que l’arrivée d’autres équipements aura lieu au cours des prochaines semaines.

La structure consiste en un immense système, d’une longueur totale de 130 km, à une profondeur allant de 30 à 2850 mètres, et la longueur totale du réseau de gazoducs, qui sera installé au fond de la mer, est de 310 km, y compris 91 km de liaisons maritimes et 80 km de câbles en fibre optique, et plus de 100 ouvrages, pour relier les puits à l’unité flottante de stockage et de déchargement de gaz.

Emile Ismailov a indiqué que le rôle du port de Nouakchott est très important, dans la mise en œuvre de la phase d’installation du système d’extraction de gaz sur les fonds marins en 2022, ajoutant que l’infrastructure portuaire servira de station de transit pour plus de 100 expéditions pour transporter 130 000 tonnes de matériel, les stocker sur une superficie de 60 000 mètres carrés, et d’organiser le travail de 1 500 ouvriers de la marine.

Ismaylov a encore dit que son entreprise avait réussi, au début de ce mois, une autre grande réalisation, notant qu’ils avaient achevé la mise en place du fonds de l’eau n° 21, et le dernier à Dakar, soulignant que son entreprise envisage de transférer le dernier fonds incessamment ce mois-ci, afin de pouvoir achever le brise-vagues au niveau de la station centrale.

La Mauritanie se prépare à accéder, en 2023 au club des pays producteurs de gaz avec le début de la production du gaz depuis le champ « Grande Tortue-Ahmeyim » commun à la Mauritanie et le Sénégal.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page