ActualitéSahel

Burkina Faso : 35 victimes après l’explosion d’une mine sur une route du pays

L’explosion d’une mine sur la route reliant les villes de Djibo et Borzanga au Burkina Faso a tué 35 personnes.

Selon le gouverneur de la région où a eu lieu le drame, une caravane transportant des civils empruntait cette route quand l’un de leur véhicule a sauté sur une mine de fabrication locale.

Ces caravanes, escortées par l’armée, approvisionnent en denrées les villes du nord du pays menacées par les groupes armées, et c’est au retour vers la capitale que l’incident a eu lieu.

Selon le communiqué officiel, les éléments de l’escorte ont immédiatement sécurisé les lieux et pris les dispositions nécessaires pour porter secours aux victimes et acheminer les blessés en situation difficile vers les structures appropriées.

Au début du mois d’août 15 militaires ont été tués sur la même route après les explosions simultanées de deux mines artisanales.

Face à la dégradation de la situation sécuritaire au Sahel, le président de la transition au Burkina Faso le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a effectué samedi dernier une visite au Mali pour évoquer la situation sécuritaire tendue dans la région avec le chef de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta.

Toujours dans ce cadre le Burkina Faso et le Niger sont convenus de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays afin de lutter contre le terrorisme et mettre en place les bases d’une nouvelle stratégie pour les opérations communes entre leurs deux armées contre les groupes armés tout au long de leurs frontières.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page