ActualitéSahel

Burkina Faso : 50 civils tués dans une attaque armée

Le gouverneur de la région est du Burkina Faso a annoncé jeudi la mort d’une cinquantaine de personnes lors d’une attaque dans la localité de Madgari, département de Koumbinga, dans l’est du pays.

Cette attaque qui a eu lieu mercredi a été menée par des hommes armés contre des civils qui se rendaient à la localité de Bama, près de la frontière avec le Bénin et le Togo.

Cette attaque intervient quelques jours après une attaque menée par des hommes armés contre une base militaire, dans le nord du Burkina Faso qui a fait 5 morts et 10 blessés parmi les militaires qui ont pu cependant mettre hors d’état de nuire de 30 assaillants.

Deux autres attaques menées la semaine dernière ont couté la vie à 7 soldats, selon l’AFP citant des sources sécuritaires.

Le 8 mai au moins 12 personnes dont 10 membres de forces paramilitaires et deux civils ont été tués dans une embuscade tendue par des hommes armés dans le nord du Burkina.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page