ActualitéSahel

Burkina Faso : deuil national après le meurtre de près de 100 civils

Le gouvernement burkinabé a annoncé samedi que près de 100 civils ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi par des inconnus qui ont attaqué un village dans le nord du pays et le président burkinabé, Roch Marck Kaboré, a décrété un deuil de trois jours dans le pays.

Dans un communiqué publié samedi, le gouvernement burkinabé a confirmé la mort des habitants de la localité de Solhane, l’incendie des habitations et du marché après l’attaque menée par des terroristes.

La situation sécuritaire s’est particulièrement détériorée au cours du mois de mai avec des séries d’attaques contre les populations civiles dans les quartiers isolés dans le nord du pays.

Le chef de l’état burkinabé a annoncé que les forces de défense et de sécurité ont entamé la poursuite des auteurs de cette lâche attaque pour les anéantir.

Selon des sources locales l’attaque a visé un site appartenant à des volontaires locaux chargés de la protection de la localité de Solhane

La zone nord du Burkina Faso, notamment les régions proches du Niger et du Mali sont les plus exposées aux attaques des groupes armés affiliés à Al Qaida et Daech.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page