Actualité

Campagne électorale du président Sarkozy : Senoussi enfonce le clou

Le responsable des services de renseignements libyens sous le régime de Kadhafi, Abdalla Senoussi a affirmé que l’ancien chef de l’état français, Nicolas Sarkozy avait reçu du pouvoir libyen, pour sa campagne électorale, un montant de 8 millions de dollars.

Le site français MEDIAPART a révélé que des juges français avaient interrogé Senoussi qui leur avait confirmé que l’ancien chef de l’état français avait reçu ce montant pour sa campagne électorale et transporté par le candidat lui-même en France.

En contrepartie, Sarkozy avait promis d’améliorer l’image du président Kadhafi dans les forums internationaux et de faire annuler les plaintes déposées contre lui de même que le mandat d’arrêt.

Sarkozy fait face depuis 2013 à des accusations de corruption et la violation des règles de financement des campagnes électorales.

En Mars 2018 la justice française avait accusé Sarkozy en première instance de corruption pour avoir reçu du président Kadhafi, de façon illégale des fonds pour sa campagne électorale en 2007, des accusations démenties à plusieurs reprises par l’intéressé.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page