ActualitéSociété et Divers

CICR en Mauritanie : session de formation en faveur des régisseurs des prisons afin d’améliorer la situation des détenus

Le comité international de la croix rouge en Mauritanie a lancé mardi les travaux d’un atelier sur les normes d’hygiène et les conditions d’hébergement dans les prisons destiné aux régisseurs des prisons dans les différentes régions du pays.

Nicolas Olivier, membre du CICR a exposé le partenariat entre le comité international et la direction des prisons pour une amélioration des conditions des détenus grâce à un appui à travers des projets, la construction d’infrastructures de base dans les pénitenciers et l’amélioration des conditions sanitaires.

Olivier a ajouté que depuis 2011 le CICR collabore avec la direction des affaires pénitentiaires et que plus de 20 projets ont été mis en place pour entretenir les infrastructures en plus d’autres activités destinées à améliorer les conditions dans les principales prisons mauritaniennes (Nouakchott, Nouadhibou, Aleg, Kaédi et Rosso).

Ces projets a-t-il ajouté ont permis d’améliorer la quotidien des prisonniers et à les protéger contre les maladies et les pandémies dans les prisons.

Pour lui différents facteurs peuvent entraîner des problèmes dans les prisons si les mesures appropriées ne sont pas prises.

Parmi ces problèmes l’absence d’entretien, la détérioration continue des infrastructures de base et les conditions de détention des prisonniers relativement difficiles.

Il a reconnu que son institution a réduit depuis 2018 de façon progressive les projets relatifs à l’entretien des prisons mais en s’orientant plus vers l’amélioration des conditions des détenus grâce à l’appui apporté à travers l’organisation d’ateliers de formation à l’intention de la direction des affaires pénitentiaires.

Pour sa part le directeur des affaires pénitentiaires Moulaye Abdalla ould Moulaye Abdalla a dit que pendant deux jours il sera évoqué la question de l’hygiène et de l’entretien, conditions indispensables pour l’amélioration des conditions à l’intérieur des prisons, appelant tous les participants à tirer le meilleur profit de cette formation.

Il a ajouté que le CICR, depuis plus d’une décennie a accompagné la direction des prisons pour améliorer les conditions des détenus, à appuyer l’expérience technique et l’intervention directe en faveur de la santé des prisonniers, leur hygiène et leur sécurité, avant d’espérer qu’au sortir de cet atelier on puisse disposer d’un résultat fructueux pour l’entretien des établissements pénitenciers.

Le CICR, dans le cadre de ses missions humanitaires effectue des visites dans les lieux de détention afin d’évaluer les conditions de détention et le traitement réservé aux détenus. Ces visites, qui sont organisées en collaboration avec les autorités, sont destinées à garantir et préserver la dignité et de la sécurité des détenus.

En 2005 le CICR avait publié un rapport relatif à son expérience dans les domaines de l’eau et l’hygiène sanitaire, ainsi que les conditions de séjour dans les prisons, un rapport qui a été réactualisé en 2012.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page