Actualité

Création d’un groupe parlementaire pour l’appui des femmes d’affaires

Un groupe parlementaire pour l’appui des femmes d’affaires a été créé mardi au niveau de l’assemblée nationale, destiné, selon ses initiateurs à encourager les femmes à l’accession au parlement, l’institution législative chargée de contrôler l’action du gouvernement et actif dans l’élaboration e l’évaluation des politiques publiques.

Prenant la parole à cette occasion, le vice-président de l’assemblée nationale Hamadi O. Meïmou a estimé que la présence de la femme dans le domaine des affaires est encore en deçà du niveau qui doit être le sien, ajoutant que la création de ce groupe parlementaire a pour but de permettre à la femme d’accéder aux domaines vitaux dans le monde des affaires.

Pour sa part la présidente du groupe parlementaire, El Yekheyr mint Yislem a demandé à ce que certains marchés soient réservés aux femmes d’affaires en plus de la mise en place d’un mécanisme à même de leur permettre de développer leurs établissements à travers des garanties particulières de l’état ou à travers des lignes de crédit préférentiels.

La création de ce groupe, a encore dit sa présidente, est destinée à attirer l’attention sur le rôle important que jouent les femmes d’affaires dans la dynamisation du développement et l’ancrage d’une conception qui leur donne un rôle plus important dans le domaine des affaires.

Intervenant à son tour, la ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Naha mint Haroun O. Cheikh Sidiya, a dit que l’indépendance financière de la femme est la condition essentielle de sa participation effective à la prise de décision.

Elle a ajouté que son ministère, au cours des derniers mois, a pu former et financer près de 4.000 initiatives féminines ayant profité à des sortantes de centres de formation pour la promotion féminine, des coopératives féminines, des femmes diplômées et des femmes rurales.

La ministre a ajouté que la femme d’affaires réussie, qui veille sur sa famille et qui contribue efficacement au développement d’une économie nationale diversifiée est le modèle capable de changer l’image négative de la femme mauritanienne.

Pour sa part, le président de l’union nationale du patronat mauritanien, Mohamed Zein El Abidine O. Cheikh Ahmed a dit que ce groupe est une étape importante pour l’appui des femmes d’affaires en particulier pour saluer les initiatives et les réalisations qu’elles ont faites.

Il a enfin ajouté que l’objectif de ce groupe se confond avec l’appui apporté par l’union du patronat mauritanien aux femmes d’affaires du pays et leur soutien.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page