Actualité

Des syndicats demandent des assurances pour les orpailleurs et l’ouverture de nouvelles zones de prospection

Des syndicats travaillant dans le domaine de l’orpaillage en Mauritanie ont demandé l’établissement d’assurance pour les orpailleurs et l’ouverture de nouvelles zones de prospection.

Ces requêtes ont été formulées samedi, lors d’une journée de concertation qui a regroupé les représentants de certains syndicats travaillant dans le domaine de l’exploration de l’or en surface au cours de laquelle la mise en place d’un cadre juridique a été discutée en coopération avec les autorités concernées.

Les participants à cette journée de concertation ont demandé à ce que la priorité soit accordée à l’orpailleur ordinaire et à sa sécurité, à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation au cours desquelles seront expliqués les dangers de certaines pratiques utilisées dans le domaine de l’orpaillage.

Les syndicats et les acteurs présents dans le domaine ont également demandé aux investisseurs et autres partenaires l’élaboration d’une loi organisant la pratique avec la participation des syndicats actifs dans le domaine.

L’activité de l’orpaillage en Mauritanie génère désormais des revenus substantiels qui auraient dépassé les 328 milliards MRO selon la banque centrale de Mauritanie.

Il y a près de deux mois le président mauritanien avait annoncé que les orpailleurs actifs dans le nord du pays ont créé une valeur ajoutée à l’économie mauritanienne ayant contribué à son équilibre.

Ould Ghazouani avait promis de se tenir aux côtés des orpailleurs dans toutes les conditions qu’ils soient nationaux, étrangers ou investisseurs étrangers, affirmant qu’il donnera des instructions pour que toutes leurs requêtes soient examinées et que celles qui peuvent l’être soient satisfaites.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page