ActualitéMaghreb Arabe

Discussions mauritano-algériennes autour des problèmes de leurs frontières terrestres

Les ministres mauritanien et algérien de l’intérieur tiennent ce dimanche et pour trois jours des réunions consacrées à la discussion de la situation des frontières terrestres entre les deux pays qui s’étalent sur 640 kilomètres.

Ces réunions se tiennent à Alger dans le cadre de la commission bilatérale des frontières mauritano-algériennes mise en place en avril dernier.

Selon le correspondant de Sahara Medias dans la wilaya de Tiris Zemour les autorités locales de cette wilaya et celles de la ville algérienne de Tindouf seront représentées à ces réunions par le wali du Tiris Zemour et le président du conseil régional, le maire de Bir Moghrein et côté algérien par le wali et le maire de la ville de Tindouf.

La commission que président les deux ministres de l’intérieur, Mohamed Salem O. Merzoug pour la Mauritanie et Kemal Beljeloud pour l’Algérie examinera les dossiers sécuritaires et économiques ayant trait aux frontières terrestres.

Notre source ajoute que parmi les défis sécuritaires majeurs posés et qui seront évoqués, la contrebande, le terrorisme, l’immigration illégale et le crime transfrontalier.

Des sources particulières ont affirmé que les deux parties discuteront le projet de la route bitumée qui doit relier les villes de Zouerate en Mauritanie et Tindouf en Algérie en l’absence de laquelle le point de passage frontalier restera quasi inactif.

Seulement cette route, qui traverse des centaines de kilomètres dans une région désertique, difficile et inhabitée, n’a pas fait l’objet d’études de faisabilité, même si les deux pays ont exprimé leur volonté de la réaliser.

Cette réunion intervient alors que les relations entre les deux voisins de la Mauritanie, l’Algérie et le Maroc sont particulièrement tendues, après la mort de trois algériens dans la zone tampon au Sahara.

La semaine dernière la Mauritanie s’était limitée à dire qu’elle suivait le développement de la situation entre les deux pays frères.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page