ActualitéMaghreb Arabe

Elections marocaines : 12% d’électeurs ont voté avant la mi-journée

Le ministère marocain de l’intérieur a annoncé que la participation aux élections législatives a atteint 12% à la mi-journée, quatre heures après le début du vote.

Les bureaux de vote qui ont ouvert leurs portes à 8 heures les fermeront à 19 heures.

Le nombre d’électeurs marocains est de 17,9 millions sur 26 millions de citoyens marocains.

Le ministère marocain de l’intérieur chargé de l’organisation des élections a affirmé que celle-ci se déroulent normalement dans toutes les régions du royaume.

L’envoyé spécial de Sahara Medias a visité l’un des bureaux de vote à Rabat où priment les mesures sanitaires contre le covid.

Il n’y pas de files, les désinfectants sont disponibles et le masque est obligatoire mais cela n’a altéré en rien la présence massive des électeurs devant les bureaux aux premières heures de la journée.

Ces élections concernent l’élection des membres de la chambre des députés, les membres des conseils des Jemaa et des moughata, les membres des conseils régionaux, concomitamment.

Aucun des 31 partis candidats pour ses élections n’a fait état de violations au niveau des bureaux de vote.

Dans une déclaration à la presse, après avoir déposé son bulletin de vote dans l’urne, le secrétaire général du parti Al Istiqlal Nizar Baraka a dit que ce jour revêt une importance historique et la clé de voûte pour le Maroc, ajoutant qu’il s’agit d’importants défis auxquels fait face le pays et qui intéresse la question nationale et le pari économique face aux impacts du coronavirus et la mise en place d’un nouveau modèle économique.

Selon Baraka relever ces défis requiert la consolidation de la démocratie et exige également des institutions élues fortes crédibles auprès des citoyens.

Pour sa part Saad Eddine El Ousmani, secrétaire général du parti « justice et développement » a déclaré qu’il y a des indices qui laissent présager une importante participation au vote.

Il a rappelé que ces élections, même organisées en période de covid, n’ont pas empêché le Maroc de gagner le pari de ces élections.

Ces élections devront déterminer l’identité du parti politique qui sera chargé de diriger le gouvernement au cours des 5 prochaines années.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page