ActualitéSports

Finale Champions League : Liverpool sans relâche, le Réal sans panache

Depuis ce mercredi soir l’affiche de la coupe d’Europe des clubs champions est connue.

Elle est inédite, car c’est la première fois, depuis quelques années qu’une équipe anglaise se retrouve à ce niveau de la compétition.

Les clubs espagnols sont eux habitués avec leurs trois meilleures équipes, Barcelone, Réal Madrid et Athlético Madrid.

Les deux finalistes auront concédé chacun une défaite sur la totalité des matchs joués avant la finale.

Le Réal a été battu, dans les matchs de groupe, par Tottenham et Liverpool mercredi soir, lors du match retour de la demi-finale par l’AS Roma.

Les deux équipes ont affiché deux visages différents lors de leurs trois dernières rencontres.

Les Madrilènes ont du leur salut, face à la Juventus, lors du match retour, à un pénalty qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive pour venir à bout des italiens, alors que tous les pronostics les donnaient faciles vainqueurs à domicile, ayant déjà réussi la prouesse de gagner sur le terrain adverse par trois buts à zéro.

Ils se sont faits remonter et menacé même à quelques occasions de se faire éliminer.

Scénario identique mardi, face aux allemands du Bayern. Après avoir gagné sur le terrain adverse 2 buts à 1, les madrilènes ont échappé, encore une fois à une prolongation où probablement  même à l’élimination, le match ayant été entièrement dominé par les allemands sur le terrain du Réal.

Le match aurait pu prendre une autre tournure, si le pénalty évident concédé par le latéral brésilien du Réal, Marcelo, avait été sifflé par l’arbitre turc.

Cela aura permis aux allemands de mener 2 buts à 1, et qui connaît le football allemand sait qu’il est difficile de le remonter, galvanisé qu’il aura été.

L’équipe anglaise a fait elle excellente prestation avant de gagner sa place en finale.

Elle a signé 3 prestations particulièrement élogieuses, à l’aller et au retour face au champion d’Angleterre, Manchester City, et lors du match aller contre l’AS Roma 5 buts à 2.

Seulement, lors du match retour, Liverpool a présenté un visage inquiétant, surtout lors de la deuxième mi-temps, entièrement dominée par les italiens, qui auraient du bénéficier d’un pénalty aussi clair que celui provoqué par le latéral madrilène mardi face aux allemands du Bayern de Munich.

L’AS Roma a failli encore une fois signer une REMONTADA face à Liverpool, comme elle l’a si brillamment fait devant l’équipe de Barcelone.

Un but de plus aurait contraint les deux formations à aller en prolongation, dont l’issue, au vu du match, devait aller aux locaux.

Les deux finalistes vont dès à présent aiguiser leurs armes avant l’ultime rencontre pour la consécration, le 26 mai à Kiev.

Liverpool joue sur deux fronts jusqu’à présent, le championnat d’Angleterre pour une place en Champion League, le Réal lui n’a plus que cette compétition pour sauver sa saison.

La seule pour éviter une année blanche, exactement comme la couleur de ses maillots.

 

 

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page