Actualité

Génocide du Rwanda : excuses officielles de la France à Kigali

Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi à Kigali qu’il était venu reconnaître la responsabilité de la France dans les massacres perpétrés au Rwanda en 1994.

Le chef de l’état français qui s’exprimait au mémorial dressé pour commémorer le massacre des Tutsis a ajouté que la France a choisi le silence plutôt que regarder la réalité en face et la reconnaître mais qu’elle n’était pas complice.

Cette visite du président Macron au Rwanda a été qualifiée par l’Elysée comme la dernière étape du processus de normalisation entre la France et le Rwanda, qui ont connu des tensions depuis près de 27 ans à cause du « rôle » de la France lors du massacre des Tutsis qui a fait 800.000 morts.

Pour le chef de l’état rwandais, Paul Kagamé, le discours du chef de l’état français « témoigne d’un grand courage », plus important même que des excuses.

En mars dernier un rapport de 1200 pages, élaboré par des historiens sur le rôle joué par la France dans la guerre civile au Rwanda a été publié.

Selon ce rapport la France porte de « lourdes et horribles responsabilités » par rapport à ce qui s’est passé au Rwanda à travers le silence du président de l’époque François Mitterrand et ses collaborateurs sur le racisme et les crimes de génocide au Rwanda perpétrés par le gouvernement Hutus soutenu par Paris.

L’ancien président français, Nicolas Sarkozy avait été le premier chef d’état français à se rendre à Kigali, après les tensions entre les deux pays en 2006 à cause du génocide de 1994.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page