ActualitéSahel

Inquiétude mauritano-tchadienne à propos des conséquences de la crise libyenne sur la région du Sahel

Les présidents mauritanien et tchadien, Mohamed O. Cheikh Ghazouani et Mohamed Idriss Deby Itno ont exprimé mardi leur profonde inquiétude quant aux conséquences de la crise libyenne et ses influences sur la situation sécuritaire dans la région du Sahel africain, notamment la question des « mercenaires. »

Selon le communiqué final publié à l’issue de la visite de travail et d’amitié effectuée par le président tchadien en Mauritanie, les deux présidents ont exprimé leur profonde inquiétude face à la menace qui pèse sur la Libye, ses voisins et la région du Sahel à cause de la présence de bandes armées incontrôlées, des mercenaires et des groupes terroristes fortement impliqués dans le crime, le commerce illégal sous toutes ses formes sur le territoire libyen.

Evoquant la situation sécuritaire au Sahel, les deux présidents ont affirmé qu’il y avait une nécessité cruciale pour approfondir la coopération entre les 5 pays du Sahel afin d’empêcher le crime organisé transfrontalier et lutter plus efficacement contre le terrorisme et l’extrémisme.

Ils ont exprimé leur profonde inquiétude quant la montée en force des groupes terroristes au sahel, notamment dans la zone du lac Tchad et salué les efforts déployés par les pays du G5 Sahel.

Le communiqué ajoute que les deux présidents ont convenu de la nécessité de poursuivre et de concrétiser la montée des forces communes du G5 Sahel, appelant à la nécessité de disponibiliser les moyens et se concerter pour une meilleure efficacité des opérations militaires.

Les deux présidents ont réaffirmé la nécessité cruciale de transformer la force commune du G5 Sahel en une force indépendante dans ses opérations, sa mission, son administration et sa gestion financière.

Ils ont renouvelé leur appel aux nations unies pour la recherche de financements permanents pour la force commune à travers l’octroi à cette force d’une délégation sous la bannière du chapitre VII de la charte des nations unies.

Enfin les deux présidents ont réaffirmé leur identité de vues à propos des questions régionales et ont déclaré que « cette visite s’inscrit dans le cadre des relations fraternelles et de coopération entre les deux pays dans le cadre d’une volonté commune de concertation et de dialogue permanent entre eux.

Au cours de sa première visite en Mauritanie, Mohamed Idriss Deby Itno a évoqué avec le président mauritanien l’évolution de la transition politique au Tchad.

Le communiqué final précise que les deux présidents ont salué l’évolution enregistrée dans ce domaine et encouragé toutes les parties concernées à travailler pour une transition pacifique, souple et réussie.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page