ActualitéSports

La CAF a fixé la date des phases finales de la coupe d’Afrique des nations

La confédération africaine de football (CAF) a fixé la date des phases finales de la prochaine coupe d’Afrique des nations prévues au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

Elle a également fixé, lors d’une réunion par visioconférence présidée par le nouveau président, le sud-africain Patrice Motsepe, la date du 25 juin prochain pour le tirage au sort, au cours duquel les 24 équipes qualifiées seront réparties entre 6 poules de 4.

D’ores et déjà 23 équipes se sont qualifiées pour cette phase finale, 22 à l’issue des éliminatoires, en plus du Cameroun, pays organisateur.

Les équipes qualifiées à l’issue des éliminatoires sont : le Mali, la Guinée, le Burkina Faso, le Malawi, le Ghana, le Soudan, le Gabon, la Gambie, le Maroc, la Mauritanie, le Cap Vert, l’Egypte, les Iles Comores, l’Algérie, le Zimbabwe, le Sénégal, la Guinée Bissau, la Tunisie, la Guinée Equatoriale, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Nigéria.

La 24ème équipe sera connue à l’issue du match qui doit opposer la Sierra Léone (4 points) et le Bénin (7 points) qui était prévue en Sierra Léone et qui n’avait pas pu avoir lieu, des joueurs de l’équipe hôte positifs au contrôle du covid selon la fédération sierra léonaise.

La confédération africaine de football a fixé ce match entre le 31 mai et le 15 juin, alors que la fédération sierra léonaise a fait appel de cette décision considérant que le Bénin est disqualifié pour n’avoir pas informé de la date de la rencontre ou ayant refusé de jouer.

Dans les compétitions africaines l’équipe hôte est chargée d’effectuer les tests anti-covid, ce qui avait été à l’origine d’une mésentente, certains pays ayant déclaré des joueurs de l’équipe adverse positifs au coronavirus, une assertion qui a empêché les visiteurs d’utiliser certains de leurs joueurs.

Une situation que la CAF tente de contourner à travers la décision prise lors de sa dernière réunion, grâce au concours de l’organisation mondiale de la santé, celle de charger une équipe médicale indépendante de procéder aux examens.

Le bénin a besoin d’un nul pour se qualifier alors que la Sierra Léone est condamnée à gagner pour obtenir sa qualification, la première depuis 1996.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page