Actualité

La France condamne la répression des manifestations au Tchad et rejette un plan de succession d’Idriss Deby

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mardi que son pays condamnait fermement les violences menées par les forces de l’ordre contre les manifestants tchadiens.

Le chef de l’état français s’exprimait lors d’une visite à Paris du président de la république démocratique du Congo Félix Tshisekedi, président en exercice de l’union africaine.

Dans une déclaration à des journalistes à l’Elysée, le président Macron a déclaré « nous condamnons fermement et avec la dernière énergie la répression violente intervenue ce matin à Ndjamena ».

Il a insisté sur la nécessité pour le conseil militaire de transition d’honorer ses engagements pour une transition pacifique et globale politiquement, mettant en garde contre une tentative de nommer un successeur à Idriss Deby, réaffirmant « je ne veux pas d’un plan de succession pour Deby ».

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page