ActualitéAfrique

La RDC accuse les hutus rwandais d’être à l’origine du meurtre de l’ambassadeur italien

Le ministère congolais de l’intérieur a accusé lundi les hutus rwandais des forces démocratiques pour la libération du Rwanda d’être les responsables de l’attaque lundi d’un convoi du programme alimentaire mondiale dans la région de Kivu au cours de laquelle l’ambassadeur d’Italie en république démocratique du Congo avait été tué.

Selon le ministère quatre personnes ont également été enlevées mais dont l’une d’entre elles a été retrouvée par les soldats congolais.

Le ministère a ajouté que ni les appareils sécuritaires ni les autorités de la région n’ont pu prendre les mesures nécessaires pour sécuriser le convoi ni l’aider à cause de l’absence d’informations le concernant dans cette partie du territoire connue pour être trouble.

Le communiqué du ministère congolais de l’intérieur confirme la mort du diplomate italien, son garde du corps personnel et un chauffeur travaillant pour le PAM.

Selon le ministère l’ambassadeur italien a été touché au ventre, puis secouru par les gardiens de l’institut congolais pour la préservation de la nature, avant d’être transporté à l’hôpital de la mission des nations unies où il avait succombé à ses blessures.

Le gouvernement congolais a exprimé ses regrets pour cette tragédie, réaffirmant qu’il ne ménagerait aucun effort pour « un retour de la sécurité dans cette région où se déploient des groupes armés locaux et étrangers, appuyés par certaines parties qui bénéficient de l’exploitation illégale de nos ressources naturelles ».

Le secrétaire général des nations unies Antonio Guterres a demandé à la RDC de mener rapidement une enquête à propos de cette attaque.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page