ActualitéSahel

Le chef de l’état français annonce la mort du chef de l’état islamique dans le grand Sahara

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir que les forces françaises ont tué Adnan Abou Welid Essahraoui, le chef de l’organisation état islamique dans le grand Sahara.

Dans un Tweet le chef de l’état français annonçait « une autre importante victoire dans notre guerre les groupes terroristes dans la région du Sahel ».

En 2020 la France avait désigné l’organisation Daech dans le grand Sahara comme son plus grand ennemi dans la région.

Adnan Abou El Welid Essahraoui a fait parler de lui en 2012 et 2013 quand il était l’un des chefs du groupe de l’unicité et le Djihad en Afrique de l’ouest qui faisait partie des groupes occupant le nord du Mali en 2012 et avait été membre du front Polisario.

En mai 2015 Essahraoui a fait défection et fait allégeance à Daech pour porter le nom de l’état islamique dans le grand Sahara.

Il apparaît dans la propagande de l’organisation mère comme une branche de celle-ci en Afrique de l’Ouest, mais sans lien opérationnel clair cependant avec les extrémistes actifs au Nigeria.

Les activités du groupe d’Essahraoui sont basées essentiellement dans le triangle frontalier entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Il a mené plusieurs attaques contre des postes militaires fin 2019 et début 2020 et est entré en concurrence avec le groupe « Nousratou Al Islam we El Mouslimine ».

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page